« 5. Cette chronologie est-elle correcte ? | Accueil | 7. Références »

6. Ces questions sont-elles pertinentes ?

Q1 : M. Aeschlimann est-il l’inspirateur de la mise sous observation de la Fondation Elâhi par la Miviludes en octobre 2005 ?

Oui. (AFP, 28.10.05). A noter qu’une première enquête de la Miviludes en 2004 n’avait pas relevé de problème, sur la base de l’enquête relative à la déclaration d’utilité publique. (Le Nouvel Observateur, 22.04.04)

Q2 : M. Aeschlimann est-il l’inspirateur des notes des RG ? [MAJ : Selon N. Sarkozy, il n’y aurait qu’une seule note]

Pas de réponse claire à ce jour. La coïncidence des dates entre la remarque du tribunal le 06.09.05 et la date de la première note le 07.09.05 est troublante [surtout en lien avec Q1], mais semble fortuite (F. Charpier). Par contre, il est avéré que M. Aeschlimann dispose de dossiers sur tous les groupements actifs dans la commune – notamment d’un «gros dossier bleu» sur la fondation Elâhi – et qu’il l’a proposé à de nombreux journalistes. (F. Charpier).

Q3 : M. Aeschlimann est-il l’inspirateur du rapport de la DST ?

Vraisemblablement pas. La DST semble suivre «l’organisation» depuis 5 ans (enquête en lien avec la déclaration d’utilité publique ?).

L’instigateur en est F. Pourbagher (L’Express, 28.09.06), peut-être à l’instigation de M. Aeschlimann.

Q4 : M. Aeschlimann est-il entré en contact avec la CDC ?

Pas de réponse claire à ce jour, mais il semble détenir indûment des informations confidentielles à propos des relations entre la CDC et Mayetic. (M. Membrado). Par contre, la coïncidence de date entre la note des RG du 07.09.05 et la réponse négative de la CDC à Mayetic du 08.09.05 semble fortuite : selon M. Caillet, cette réponse fait suite à la demande de Mayetic du 05.09.05. (Ph. Nieuwbourg).

Q5 : Quelles sont les différences entre la dépêche de l’AFP (21.10.05) et l’article du Monde (22.10.05) ?

AFP

Le Monde

(1) Titre

Une association religieuse sous surveillance des RG

Une fondation mystico-religieuse inquiète les services de renseignement

(2) Sources

RG

RG et DST

(3) Objet des enquêtes

Fondation Elâhi

«Organisation Elâhi» (agglomérat d'associations et de sociétés civiles immobilières à Asnières, fondation reconnue d'utilité publique, mausolée à Baillou) [Voir Q7].

(4) Comportements jugés problématiques

«Soumission absolue des disciples à un maître», «culte du secret», «système d’autosurveillance du groupe, qui encourage la délation, dans le but de connaître la vie intime de ses disciples»

Après 5 ans d’enquête et une inquiétude croissante : «Soumission absolue des disciples à un maître se considérant comme une sorte de messie et à son oeuvre, La Voie de la perfection, ayant pour les dévots valeur de commandement, notamment dans le cadre de la prise en charge de l'éducation des enfants» ; Citations tirées du livre La Voie de la Perfection : «Maître Elâhi appartient à un ordre très particulier, celui des «fervents de Dieu», «la Terre n'est pas seulement peuplée d'hommes, mais également de créatures invisibles à nos yeux, qu'on appelle génies (...). Ils peuvent déplacer très rapidement des objets très lourds, ou encore nous paralyser», «tout homme parvenu à la perfection peut parler avec les animaux et même communiquer avec les plantes et les objets».

(5) Doutes sur les activités sur la fondation

Aucun.

«Elle s'enorgueillit d'avoir organisé plusieurs colloques, sur le thème de «l'éthique» ou de "la solidarité humaine". Le 10 septembre, une "journée de la société humaine" était organisée par la fondation, à l'Unesco, sous le patronage du ministère de la culture et du ministère de la cohésion sociale. "Le sujet semblait sérieux et le logo de l'Unesco figurait sur la carte que nous avons reçue, indique-t-on au ministère de la culture. La présentation du colloque était biaisée, il n'était pas fait état de la Fondation Elâhi. A l'avenir, nous effectuerons toutes les vérifications nécessaires."» [Cette présentation est pour le moins partielle et partiale, comme l’atteste le site de la fondation.]

(6) Relations avec les autorités communales

«Pressions et intimidations sur les élus», des membres de la fondation se poseraient «en contre-pouvoir municipal», «Cette lutte emprunte à la fois au champ politique municipal et au souci de contrecarrer l’expansion d’une organisation religieuse qui, grâce à son assise financière importante, acquiert biens immobiliers (...) et influence».

«Les tentatives d'infiltration des instances municipales de Baillou et d'Asnières, s'accompagnant de pressions et d'intimidations sur les élus», «Bahrâm Elâhi, 74 ans, professeur en chirurgie infantile, naturalisé français en 1994, est arrivé à Asnières en 1992. Progressivement, ses proches ont commencé à acheter des pavillons dans le même secteur. "L'installation de tous ces gens à Asnières a suscité mon interrogation, explique M. Aeschlimann. Tout l'entourage de Bahrâm Elâhi a acheté des pavillons dans le même quartier. […]."»

(7) «Droit de réponse»

Le porte-parole de la fondation dément en bloc.

Le porte-parole de la fondation et l’avocat de la famille Elâhi démentent en bloc.

(8) Position de la Miviludes

Son secrétaire général déclare : «Cette structure n’entre pas dans le cadre des mouvements sectaires dangereux.»

Son secrétaire général déclare : «Cette structure ne paraît pas pouvoir être classée au rang des mouvements sectaires dangereux.»

(9) Mention de Mayetic

Aucune

«"Une certaine vigilance est maintenue concernant notamment la présence de certains adeptes au sein de structures sensibles, relate la DST. Au regard de l'approche philosophico-religieuse de M. de Beauregard, on peut s'interroger sur l'opportunité pour des organisations gouvernementales de faire appel à la société Mayetic pour ses solutions informatiques." La direction générale des impôts, la gendarmerie nationale et même l'OTAN figurent parmi les clients de Mayetic [Ces organisations ne sont plus clientes de Mayetic depuis un certains temps au moment de la rédaction de l’article].»

De ce qui précède, il est possible de tirer les conclusions suivantes :

(1) L’AFP ne cite pas la DST, ni Mayetic. L’article du Monde relie directement la DST à Mayetic. Il est donc probable que les RG ne citent pas Mayetic. [Cette hypothèse s’avère finalement fausse : B. de Beauregard]

(2) Tous les extraits du livre cités dans Le Monde se retrouvent parmi ceux – plus étendus – mentionnés par M. Caillet [Voir 07.02.06]. Trois explications possibles :

a) M. Aeschlimann est l’instigateur de la note des RG [Voir Q1] et fournit aussi ces documents à son 1er adjoint.

b) M. Aeschlimann reçoit la note des RG, qu’il transmet à son 1er adjoint.

c) Il s’agit d’un hasard.

(3) Le ton de l’article du Monde est globalement plus alarmant que celui de la dépêche de l’AFP (passages en italique). Il est difficile de savoir si cela tient au format (dépêche, article), à la personnalité du rédacteur ou à l’apport du rapport de la DST.

(4) La DST semble suivre «l’organisation» depuis 5 ans (enquête en lien avec la déclaration d’utilité publique ?) et avoir une vision plus large et alarmiste que les RG.

(5) Si ce qui précède est juste, Mayetic serait la victime collatérale d’une nouvelle attaque de M. Aeschlimann contre la Fondation Elâhi.

Q6 : M. Aeschlimann a-t-il fait censurer un projet de dépêche de l’AFP ?

C’est possible, mais sera sans doute difficile à prouver. Rappelons qu’il s’agit d’un projet de dépêche du 29.10 05 dans laquelle M. Aeschlimann est décrit comme l’auteur des notes des RG [Voir 20.12.05]. Dans l’épisode de l’émission de la télévision iranienne sur F. Pourbagher, la DST a informé le responsable de la communication de Nicolas Sarkozy, mais l’AFP n’a pipé mot. (F. Charpier)

Q7 : Quelles sont les composantes de la «nébuleuse Elâhi» ?

A tort ou à raison, les organisations suivantes ont été mentionnées (par ordre de proximité estimée avec la famille Elâhi) :

(1) Elâhi, Fondation Ostad : Fondation reconnue d’utilité publique le 27 janvier 2000. Le Conseil de l’Europe et l’Université de Paris - I Panthéon Sorbonne, tout comme le Ministère de l’Intérieur, sont les membres de droit du Conseil d’administration de la Fondation. (Fondée par des membres de la famille)

(2) AMOE : Association des amis d’Ostad Elâhi. (Pas d’informations, mais vraisemblablement proche de la famille)

(3) ADEQUAT : Association de défense de la qualité de la vie. (B. Elâhi en était vraisemblablement membre)

(4) Association du Mémorial Sainte Janie : Ce mémorial dédié à la sœur d’Ostad Elâhi se trouve à Baillou (Loir-et-Cher). (Officiellement, il n’y a pas de lien avec la branche asniéroise, mais plusieurs responsables habitent la commune)

(5) AZMétro : Association des Habitants et Riverains des Quartiers Métro, Philosophes et Voltaire. (Lien au travers de B. de Beauregard, président)

(6) Logos : association sportive et culturelle, fondée vers 1992 pour faire du sport et pouvoir louer des salles dans le stade de l'avenue de Suffren à Paris. (A eu comme adresse celle du beau frère de B. Elâhi, identique à celle de ce dernier) [Voir Q8]

(7) Des sociétés civiles immobilières non spécifiées (Difficile à estimer vu le manque d’informations)

Q8 : Quelle est la nature de l’association Logos ?

Trois thèses s’affrontent :

(1) Association sportive et culturelle fondée pour la pratique du sport à Paris (M. Membrado).

(2) Une secte chiite iranienne [Voir ND1 1991].

(3) Une association d’habitants de la ZAC Métro [Voir ND2 1991].

Il paraît vraisemblable que (3) opère une confusion avec ADEQUAT [Voir ND1 1991 et Q9]. La différence entre (1) et (2) peut tenir d’une différence entre le but annoncé et supposé de l’association. A noter que M. Aeschlimann, victime de cet amalgame en 1992, utilise le même procédé une décennie plus tard contre la Fondation Elâhi et l’AZMétro, valant à l’un de ses adjoints quatre condamnations pour diffamation [Voir 05.04.05, 10.05.05 et 06.09.05].

Q9 : Qui sont ADEQUAT, ADECA et AZMétro ?

Dans les sources, il semble y avoir parfois confusion entre ces trois associations :

(1) ADEQUAT (Association pour la qualité de la vie), dont l’un des co-fondateurs est O. Chazoule, créée après le 17.09.91 (F. Charpier).

(2) AZMétro (Association des Habitants et Riverains des Quartiers Métro, Philosophes et Voltaire), présidée par B. de Beauregard, crée en août 2002 (B. de Beauregard).

(3) ADECA (Association de défense des contribuables asniérois), présidée par Ph. Vassé, créée vraisemblablement en 2003 (ADECA).

Q10 : L’utilisation des listes électorales pour l’adressage de courriers par la mairie est-elle conforme au droit ?

On se trouve vraisemblablement dans la zone grise entre usage licite – utilisation déclarée nécessaire à l'intérêt général ou à l'ordre public, au bon déroulement des élections et du scrutin, dictée par l'état d'urgence ou imposée par la vie locale ou par l'état-civil – et illicite – par exemple publicité commerciale. (asnierois.free.fr)

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/t/trackback/4270133

Voici les sites qui parlent de 6. Ces questions sont-elles pertinentes ?:

Commentaires

concernant Q3, la main courante que tu cites ici :
http://debeauregard.typepad.com/bruno_de_beauregard/files/05012006_main_courante.pdf

fait dire au dircab ce qui suit :

"de toute façon tu es foutu, je t'ai détruit, tu vas voir ce que les RG et la DST vont te faire, tu vas voir ce qui t'attends et ce que l'on te prépare".

Même si les propos de M. Pourbagher rapportés par M. de Beauregard sont vrais, ils n'impliquent pas, à mon avis, que M. Aechlimann ou M. Pourbagher est l'inspirateur du rapport de la DST.
Mon hypothèse, à ce stade, est que la mairie a peut-être inspiré la première note des RG, mais pas le rapport de la DST, sur la base de l'analyse de l'article du Monde et de la dépêche de l'AFP.

je trouve que tu conclues un peu vite. il est difficile de savoir si l'erreur concernant les clients de Mayetic vient de la DST ou du Monde. si ça vient de la DST, ca ressemble à un rapport bâcle où on ne vérifie pas grand chose, ce qui est tout de même étrange.

par ailleurs, l'AFP ne cite peut-être pas Mayetic parcequ'ils n'ont pas pu recouper l'info par ailleurs.

enfin jacques chirac lui-même estime que les services de renseignements ont tendance à se monter le bourichon ensemble. c'est ainsi qu'il expliquait en partie son opposition à la 2e guerre en Irak, suspicieux de l'information de ses propres services, contrairement à Bush ;-) (j'avais lu la chose dans le bouquin de Hans Blix, célèbre inspecteur de l'ONU chargé de trouver des armes que Saddam Hussein avait semble-t-il détruit).

ceci dit, si tu lis les passages en italique de mes notes sur cette affaire, tes conclusions probables rejoignent les miennes. en particulier :

http://www.zebraincast.com/blog/archives/81

Merci Lionel pour tes commentaires. Quelques précisions:

1. L'erreur sur les clients de Mayetic peut provenir d'un oubli de mise à jour (les organisations mentionnées ont effectivement été clientes). Dire pour cela qu'un rapport est "bâclé", c'est sans doute un peu excessif. Mais tu as raison de dire qu'il n'est pas possible, en l'état, de dire qui a commis l'erreur.

2. Ton hypothèse d'une impossibilité pour l'AFP de vérifier le contenu du rapport DST est plausible, et ce serait à l'honneur de l'AFP. Mon hypothèse, à ce jour, est que l'AFP n'avait pas le rapport de la DST.

3. Concernant l'auto-intoxication des services de renseignement, j'ai plutôt tendance à penser que les contenus respectifs diffèrent sensiblement (notamment, la DST mentionne Mayetic, les RG non).

4. Le passage auquel tu renvoies "Une partie des activités du député est vraisemblablement couverte par le secret défense. C’est très bien, tant que ça n’empiète pas sur nos libertés chez nous ou qu’il ne les détourne pas à des fins personnelles. Et utiliser le secret défense pour étouffer le tout à l’heure du net a de grandes chances d’échouer." ne me convient qu'à moitié. Si ce que les journalistes d'Europe 1 ont dit le 22.10.05 est vrai, le "dossier bleu" doit se trouver en diverses mains. Reste à savoir si quelqu'un osera le rendre public.

le dossier bleu certainement, mais tu ne peux pas savoir s'il n'y a pas marchandage entre la France et l'Iran (ou avec des factions dans ces deux pays) avec comme monnaie d'échange les Elahi :-)

Lionel, ton hypothèse est plausible, mais je vois mal "les Elâhi" servir de monnaie d'échange. Pour ma part, je pense que, lors de l'analyse de la requête en reconnaissance d'utilité publique, la fondation Elâhi - et ses proches - ont fait l'objet d'une enquête approfondie, base du rapport de la DST. Seul élément tendant à confirmer cela: la durée du suivi - 5 ans (Le Monde, 21.10.05) - correspond approximativement à la date de cette reconnaissance. C'est maigre.

wikipedia de nouveau censurée le 21 mars.

Un blanc des rg!!C'est trés aléatoires aujourd'hui on peut ecrire n'importe quoi pour le compte de x et le jour ou le secret se lève, aucun coupable n'est trouvé est rien n'est vérifiable!
Un peu le meme genre de saloperie qu'on inventerait pour traiter d'islamiste un jeune militant d'origine maghrébine!Enfin toujours est il que Zouhair le médiateur est encore allez à matignon ce jeudi si ca peut vous donnez matière à tergirversez.Lui à mon avis s'en fou de vous tous sauf de l'interet qu'il trouve à bouger la condition des pauv'types des cités!Mais ca vous vous en tapez bien sur ,politique politicienne, et philo de comptoir, il mange pas de ce pain.Ps: le dircab est toujours fourré depuis plus de deux ans à manger le midi avec le chef de la section départementale des rg???!!Peut etre une piste de bon et loyaux services entre amis.
Salut messieurs

je me demande si ce rapport DST a jamais existé. Pourquoi le juge n'a-t-il pas demandé sa déclassification? Peut-être que les journalistes le citent parceque Manuel Aeschlmiann leur auraient dit qu'il existerait ? Parmi les sources potentielles, quoique non mentionnées dans les articles, il y a quand même ce fameux "dossier bleu", que M. Aeschlimann aurait remis aux journalistes, en nombre. Il faut quand même prendre en compte l'hypothèse d'une vaste manipulation/initimidation via ce dossier bleu - ce qui est invisible dans ton analyse, japarthur, il me semble.

Pour ma part, je considère à ce stade que l'existence d'un rapport DST est moins probable que celle du "dossier bleu", instrument de la manipulation orchestrée par Manuel Aeschlimann.

Merci à "Moi" pour ses commentaires. Précisions:

1. Je pars de l'hypothèse que le rapport de la DST existe, mais je peux me tromper.

2. L'existence de ce rapport est indépendante de celle du "dossier bleu". Je pars de l'hypothèse que ce dossier existe aussi.

3. Je n'ai pas d'information sur la demande exacte faite par le juge. Voici ce qu'en dit B. de Beauregard sur son blog: "La mairie d'Asnières ayant fait appel de ces jugements, l'avocat de la Fondation Ostad Elâhi a demandé fin 2005 à la Cour d’Appel d'avoir accès aux notes des RG, dans le but que le débat judiciaire puisse porter sur leurs contenus. [...] La Cour d’Appel ayant, chose rare, accédé à une telle demande, elle a réclamé au gouvernement la « déclassification » des deux notes confidentielles des RG, et à la MIVILUDE un rapport d'enquête."
Il semble donc que le rapport de la DST n'aie pas été demandé, ce qui serait un oubli ennuyant, puisque c'est lui qui semble incriminer Mayetic.

4. "Il faut quand même prendre en compte l'hypothèse d'une vaste manipulation / initimidation via ce dossier bleu - ce qui est invisible dans ton analyse, japarthur, il me semble."
Cette hypothèse est mentionnée dans les questions (§ 6). B. de Beauregard parle quant à lui de "service après-vente", c'est-à-dire que M. Aeschlimann se serait fait un devoir de diffuser ces documents aux journalistes.

Les précisions apportées par F Charpier dans son livre "Sarkozy - Enquête sur un homme de pouvoir" éclairent d'un jour nouveau la controverse - cf. 4 dertniers chapitres. F Charpier a, après enquête (largement plus sérieuse que le monde et l'afp réunis, semble-t-il) décelé la présence d'un dossier DST, certes, mais concernant F Pourbagher et ses liens avec la RII et le fameux DVD. Par ailleurs, si j'ai bien lu l'ouvrage, il semble mentionner qu'une seconde dépêche AFP (en plus de celle qui aurait dénoncé l'absence d'enquête sérieuse des RG) aurait été censurée, concernant précisément cette histoire de DVD (couverte par l'irna en décembre 2005, mais pas par l'afp, un comble !). Il y aurait donc eu double censure à l'AFP sous l'influence probable des mêmes directeurs AFP "sous influence sarkozyste".

Cher "Moi",

Merci de ces précisions.

Je n'ai malheureusement pas encore pu me procurer le livre.

Peu à peu, des informations intéressantes finissent par sortir.

On peut vraiment commencer à se demander d'où viennent les informations mentionnées par certains médias (je pense notamment au Monde et à France 3).

Poster un commentaire

Si vous avez un compte TypeKey ou TypePad, merci de vous identifier